Karma karma karma !

Posté par donttrustme le 25 mai 2010

decisionrapeharuhi.jpg

 

Dans l’hindouisme, le mot karman a les sens suivants[1] :

  1. acte rituel ;
  2. tout acte, action, œuvre ;
  3. travail, activité ;
  4. conséquence des actes ;
  5. reliquat des conséquences bonnes ou mauvaises à subir pour les actes passés et déterminant les incarnations successives.

Les hindous croient à la réincarnation. Ils accordent crédit à la croyance d’une continuation de l’existence après la mort et pensent que nos actions dans cette vie détermineront notre prochaine vie. Les actions de vies passées constituent le karma. La vie actuelle est à considérer, selon ce point de vue, comme le rayonnement des actions des vies passées. De même que l’on sème un champ, c’est la qualité des graines qui assure la capacité de la récolte à venir, selon un proverbe antique

Merci Wiki , et donc je

Le karma est le reflet de nos actions antérieures qui se manifeste dans notre vie actuelle. Il faut constamment chercher à améliorer son karma, littéralement ses actions, par de bonnes actions et en respectant le dharma. Le but ultime est de s’élever au-dessus des cycles des morts et des renaissances et d’atteindre l’état de béatitude éternelle appelée moksha[2].

Cette notion amène donc, pour l’hindou, à une profonde croyance dans le destin, que ce qui doit arriver arrivera. Toutefois, cela ne doit pas être confondu avec de la paresse ou du fatalisme, car ce sont nos vies précédentes qui portent leurs ombres sur la présente, et la façon dont nous réagirons influencera la prochaine

Nan vraiment merci mais là faut que je
Pour les bouddhistes, le karma que l’on crée en agissant, que ce soit avec le corps, la parole ou l’esprit, est essentiellement favorable ou défavorable, positif ou négatif (kusala ou akusala en sanskrit; ces termes n’ont pas de traduction exacte en français : sens global pour kuçala : juste, approprié, convenable, bon, bienveillant, et pour akuçala : leur contraire), en fonction de l’état d’esprit qui sous-tend l’action.

Ainsi, si l’on donne quelque chose à quelqu’un de manière désintéressée, on crée du karma positif. Ce n’est pas le cas, en revanche, si l’on donne parce que l’on attend quelque chose en retour. Enfin, le karma créé peut donner ses fruits dans cette vie ou dans une vie future.

« Qui accomplit de sombres actes récoltera de sombres résultats ; et qui accomplit des actes lumineux récoltera de brillants résultats. Les uns et les autres renaîtront dans des mondes qui correspondent à leurs actes » (Majjhima-nikāya).

Dans le bouddhisme ancien, pour produire un karma, il faut réunir l’intention d’agir, l’acte lui-même et la satisfaction d’avoir agi. En dehors de ces conditions, l’acte ne produit pas de karma.

Bref mon karma à moi est dans un sale état et c’est donc pour celà qu’a chaque mauvaise action je laisse vivre un peu plus mon voisin ( celui que j’ai kidnapper et enfermer dans ma cave) histoire de contrebalancer le bouzin .

Laisser un commentaire

 

Le blog de Titi, le chien q... |
video marrante de parodie |
bobdolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Rubrique à Causette
| enviederien
| Humeur du jour, bonjour !