Saint Veronica

Posté par donttrustme le 2 juillet 2010

Image de prévisualisation YouTube

Ils ont trouvé un flacon vide au bord de sa fenêtre
Le jour où sa mère a perdu ses somnifères
Elle en avait assez de rester invisible
Il est difficile de voir les couleurs quand on est miserable

Véronique, Sainte Véronique
Tu ne peux pas abondonner ce monde
Alors sois assez forte
Pour nous garder
Nous serons toujours au près de toi

Personne n’a soupçonné ce dont elle est capable
Et les dégâts causés sont ireverssibles Maintenant, elle s’accroche a la vie dans un

hopital Comme si elle était piègée dans une cascade gelée
Elle a toujours dit que sa vie n’est pas faite pour durer
Coincée ici, vivant le rêve d’une autre personne
Et bien au dela de ta fenêtre il y a bien plus
Toute prison a une porte ouverte.

Véronique, Sainte Véronique
Tu ne peux pas abandonner ce monde Alors sois assez forte
Pour nous garder
Ton heure n’est pas encore arrivée

Et pendant que les anges dorment
Tous les démons sont réveillés
Patientant pour voler votre amour
Juste devant les portes du Paradis
Et tous les coeurs sacrés
Ne peuvent paralyser la douleur
Parce que quand les médicaments ne marcheront pas Tu vas jurer par Son Nom Sacré


Véronique ! yeah
Véronique ! yeah


Véronique, Sainte Véronique
Tu ne peux pas abandonner ce monde Oh Véronique, Sainte véronique
Nous serons toujours au près de toi
Alors sois assez forte
Pour nous garder
Tu ne peux pas abandonner ce monde
Oh Véronique, Sainte Véronique
Ton heure n’est pas encore arrivée

Publié dans musique | Pas de Commentaire »

Rouillé par la pluie…Ou pas !

Posté par donttrustme le 2 juillet 2010

Image de prévisualisation YouTube

Je trébuche sur les décombres, rouillé par la pluie
Il n’y a plus rien à sauver, il n’y a plus personne à blâmer
Parmi les miroirs cassés, je n’ai pas l’air pareil
Je suis rouillé par la pluie, je suis rouillé par la pluie


Dissèque moi jusqu’à ce que mon sang s’écoule dans la bouche d’égoût
Mon coeur amer pompe l’huile dans mes veines
Je ne suis rien qu’un homme vide, je ne sens aucune douleur
Je ne sens aucune douleur, je suis rouillé par la pluie, je suis rouillé par la pluie

Continue… écrase moi comme une fleur, rouillé par la pluie
Continue… Prends mes pouvoirs, frappe moi avec tes chaines Et si… je suis le roi des lâches, tu es la reine de la douleur
Je suis rouillé par la pluie, je suis rouillé par la pluie

Tu m’as accroché comme une photo, maintenant je ne suis qu’un cadre
J’ai été ton toutou, maintenant je ne suis qu’un chien errant
Enchaîné dans un cimetière, abandonné ici, pour pourrir
Abandonné ici pour pourrir, je suis rouillé par la pluie

Continue… écrase moi comme une fleur, rouillé par la pluie
Continue… Prends mes pouvoirs, frappe moi avec tes chaines
Et si… je suis le roi des lâches, tu es la reine de la douleur
Je suis rouillé par la pluie, je suis rouillé par la pluie


Je suis rouillé par la pluie
Je suis rouillé par la pluie
Oh le soleil brillera de nouveau
Je suis rouillé par la pluie

Ma chanson de l’été-qui-fait-tout-dégouliner-de-partout-surtout-du-slip-ou-il-y-a-plein-de-sueur-de-boule .

Publié dans musique | Pas de Commentaire »

taking down !

Posté par donttrustme le 26 mai 2010

Voici un clip de ce groupe tout droit sortit des années 80 (ça me rappelle pleins de souvenirs de quand j’étais jeune et innocent et pure et plein d’entrain)

Image de prévisualisation YouTube

Ça déchire sa mère hein ?

Publié dans musique | Pas de Commentaire »

porn porn porn xxx xxx xxx xxx x_x

Posté par donttrustme le 3 mai 2010

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans drole, foutrac, musique | Pas de Commentaire »

un doigt dans le cul…ou pas !

Posté par donttrustme le 15 avril 2010

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans drole, musique | Pas de Commentaire »

va y frappe moi, insulte moi en Allemand !

Posté par donttrustme le 15 avril 2010

Image de prévisualisation YouTube

Il s’est levé à mon approche
Debout, il était bien plus petit
Je me suis dit c’est dans la poche
Ce mignon-là, c’est pour mon lit
Il m’arrivait jusqu’à l’épaule
Mais il était râblé comme tout
Il m’a suivie jusqu’à ma piaule
Et j’ai crié vas-y mon loup

Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
Envole-moi au ciel… zoum!
Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
Moi j’aime l’amour qui fait boum!

Il n’avait plus que ses chaussettes
Des belle jaunes avec des raies bleues
Il m’a regardé d’un oeil bête
Il comprenait rien, le malheureux
Et il m’a dit l’air désolé
Je ne ferais pas de mal à une mouche
Il m’énervait! Je l’ai giflé
Et j’ai grincé d’un air farouche

Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
Je ne suis pas une mouche… zoum!
Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
Moi j’aime l’amour qui fait boum!

Voyant qu’il ne s’excitait guère
Je l’ai insulté sauvagement
J’y ai donné tous les noms de la terre
Et encore d’autres bien moins courants
Ça l’a réveillé aussi sec
Et il m’a dit arrête ton charre
Tu me prends vraiment pour un pauvre mec
Je vais t’en refiler, de la série noire

Tu me fais mal, Johnny, Johnny, Johnny
Pas avec des pieds… zing!
Tu me fais mal, Johnny, Johnny, Johnny
J’aime pas l’amour qui fait bing!

Il a remis sa petite chemise
Son petit complet, ses petits souliers
Il est descendu l’escalier
En me laissant une épaule démise
Pour des voyous de cette espèce
C’est bien la peine de faire des frais
Maintenant, j’ai des bleus plein les fesses
Et plus jamais je ne dirai

Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
Envole-moi au ciel… zoum!
Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
Moi j’aime l’amour qui fait boum!

 

Publié dans drole, musique | Pas de Commentaire »

 

Le blog de Titi, le chien q... |
video marrante de parodie |
bobdolo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Rubrique à Causette
| enviederien
| Humeur du jour, bonjour !